La prodigieuse aventure de la vie

Dans la mémoire des hommes, les pigeons ont toujours donné naissance à des pigeons et les baleines, à des baleines. Pourtant, enfouis dans les couches profondes de la Terre, des squelettes de pierre révèlent d'autres mondes peuplés d'espèces inconnues : des dinosaures aux lourdes cuirasses, d'étranges scorpions marins, des oiseaux aux dents pointues, des baleines quadrupèdes... Les fossiles nous font remonter le temps, traverser des durées inimaginables, faites de millions et de milliards d'années. Ils nous montrent des paysages disparus, des continents de roches et de lave sans le moindre brin d'herbe, des forêts de fougères géantes et des pôles couverts de fleurs.

  En réalité, les pigeons ne descendent pas de pigeons mais de petits dinosaures carnivores. Les baleines avaient pour ancêtres des prédateurs aux longues mâchoires et aux pieds chaussés de sabots. L'étude des fossiles nous a prouvé que les esèces se transforment au cours du temps. Cette évolution animale est difficile à percevoir, car elle s'étend sur des durées qui dépassent le temps des civilisations humaines. Après plus de deux siècles de travail, les paléontologues peuvent nous dessiner le passé de la Terre. Ils racontent la naissance de la vie, l'apparition de nouvelles espèces et leur extinction. Ils commencent à comprendre comment des reptiles ont donné naissance à des oiseaux et les singes à des humains.

  Nous faisons partie de ce monde et nous avons nous aussi évolué, comme les autres animaux. Parmi les fossiles, nous pouvons découvrir les portraits de nos ancêtres : Toumaï et Proconsul, puis, en remontant le temps, des petites musaraignes cachées dans les arbres du Jurassique, des poissons cuirassés du Dévonien, de minuscules vers des rivages du Cambrien... Notre évolution nous a aussi donné le pouvoir d'agir sur notre histoire et sur celle des animaux, nos lointains cousins.

Retour