Accueil 

 


 




Des insectes dans nos assiettes ?


L’éventualité de manger des insectes fait frémir l’Européen moyen, mais celui-ci est une exception sur une planète peuplée d’entomophages ! En effet, partout dans le monde, on consomme des criquets, des libellules ou des chenilles, et le plus souvent par plaisir et non par nécessité ! Depuis plusieurs années, avec l’accroissement prévisible des besoins alimentaires, la FAO soutient le développement de fermes d’élevage de grillons ou de fourmis, là où leur consommation est traditionnelle. Mais même ailleurs, les insectes pourraient bien se révéler indispensables, comme source de protéines alternative, bien plus écologique que la farine de soja ou de poisson.

Il ne s’agit pas de remplacer totalement la viande par les insectes, mais simplement d’accepter la perspective de faire entrer ces animaux dans notre alimentation, même de façon indirecte, par exemple pour nourrir les animaux d'élevage. Promouvoir la consommation des insectes est aussi l’un des moyens de faire passer dans les opinions publiques des pays riches l’idée que la production actuelle de viande n’est pas soutenable, pas plus pour l’environnement que pour la santé des plus gros consommateurs. Face à l’urgence alimentaire et écologique, il est important d’examiner le rôle que pourraient jouer les grillons, les mouches-soldats noires et les vers de farine !

Changer notre point de vue sur les insectes est peut-être l’une des conditions à remplir pour que nous puissions dans l’avenir goûter encore, au moins de temps en temps, aux réels plaisirs gourmands que sont les gigots d’agneau, les côtes de boeuf ou les pintades rôties…


criquets


Cette conférence s'adresse à tous publics.

Durée : 1 heure

Matériel nécessaire : un vidéoprojecteur et un micro




précédent  retour  suivant

Contact